La science sociale à travers l’œuvre de Saint-Exupéry: une ode au Petit Prince

Aujourd’hui est une date spéciale! En effet, nous célébrons l’anniversaire d’Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur du Petit Prince. Ce génie dont le cerveau foisonnait d’idées autant que le ciel est parsemé d’étoiles, aurait eu 123 ans aujourd’hui.

Crédit photo libre : Youngeon Lee

Saint-Exupéry n’était pas seulement un écrivain, il était aussi un philosophe. À travers ses histoires, il nous a invités à réfléchir sur des thèmes profonds, tels que l’identité, la diversité, notre rôle dans la société, et même le sens de la vie. Le cœur même de mes recherches.

Et ici, j’aimerais me concentrer un peu sur “Le Petit Prince”, cette merveilleuse œuvre qui figure en bonne place sur la table de chevet de mes filles. Saint-Exupéry, à travers ce récit, touche des thèmes fondamentaux comme l’isolement, l’amitié et l’amour – des aspects centraux dans les sciences sociales quand on se penche sur les interactions entre individus et société.

“On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux” ? C’est comme un mantra pour moi, essayant constamment de déchiffrer ce qui se cache derrière les dynamiques sociales.

Saint-Exupéry, avec sa vie d’aventures et de découvertes, et ses confrontations avec la mortalité, nous pousse à réfléchir à notre place dans le monde, à nos liens avec la société, avec les autres, et avec notre environnement.

Ainsi, aujourd’hui, j’ai décidé de relier la littérature à la science sociale en l’honneur de Saint-Exupéry. Ces deux univers s’alimentent mutuellement, et ensemble, ils nous offrent une meilleure vision de la complexité humaine. Joyeux anniversaire, cher Antoine de Saint-Exupéry !

Restons curieux, continuons à explorer, “l’essentiel (restera) invisible pour les yeux” !


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sebastien KEIFF (29 juin 2023). La science sociale à travers l’œuvre de Saint-Exupéry: une ode au Petit Prince. Le blog du papa chercheur. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/snrv


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search