Réimaginer l’intégration : Gouvernance collaborative et intégration des migrants – Le projet pilote de Victoriaville

L’augmentation des flux migratoires dans un monde toujours plus globalisé pose des défis conséquents aux territoires d’accueil, comme le Québec, qui doivent conjuguer à la fois les besoins en main-d’œuvre et l’inclusion sociale et professionnelle des nouveaux arrivants. Malheureusement, les méthodes traditionnelles d’intégration semblent parfois inefficaces et insuffisantes pour répondre aux attentes et aspirations de ces populations en quête d’un avenir meilleur. C’est dans ce contexte que s’inscrit mon travail, présenté lors du 19ème congrès de l’Association internationale pour la recherche interculturelle et du 2ème congrès de l’ÉDIQ, intitulé “Gouvernance collaborative et intégration des personnes en immigration : projet pilote à Victoriaville”.

Photo : Facebook/Ville de Victoriaville

Le point central de cette recherche est d’examiner des approches innovantes pour l’accueil et l’intégration des migrants, en se focalisant sur l’aspect coopératif et participatif. À l’encontre des méthodes classiques qui se concentrent majoritairement sur l’adaptation individuelle des migrants à leur nouvel environnement, cette approche vise à impliquer activement l’ensemble de la communauté d’accueil dans le processus d’intégration, créant ainsi une véritable dynamique de coresponsabilité.

Néanmoins, malgré l’intérêt croissant pour ce type de stratégie collaborative, la littérature scientifique fait défaut en termes d’études empiriques analysant l’efficacité et la mise en œuvre de ce cadre dans des contextes réels. Mon travail vise donc à combler ce vide en examinant le cas concret de Victoriaville, une ville du Québec, et son initiative d’accueil et d’intégration basée sur une gouvernance collaborative.

L’objectif est de fournir une analyse approfondie de ce projet pilote et d’identifier les facteurs clés qui contribuent à son succès ou à son échec. La question fondamentale étant : comment ces approches collaboratives sont-elles appliquées sur le terrain et quel impact ont-elles sur l’intégration des migrants ?

Cet examen minutieux de l’initiative de Victoriaville offre l’opportunité de révéler des contours importants et de fournir des informations précieuses pour l’adaptation des politiques et des pratiques d’intégration à l’avenir. En mettant l’accent sur la mobilisation des ressources locales et la collaboration entre les différents acteurs du territoire, il offre une perspective nouvelle sur la manière dont nous pouvons créer des conditions favorables à une intégration réussie et durable des migrants.

Au-delà de la simple étude de cas, mon travail s’inscrit dans une réflexion plus large sur la nécessité de repenser nos modèles d’intégration et de les adapter aux réalités changeantes de notre monde globalisé. En mettant en lumière les possibilités offertes par la gouvernance collaborative, il invite à repenser les pratiques d’accueil en les rendant plus inclusives et participatives.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sebastien KEIFF (20 juin 2023). Réimaginer l’intégration : Gouvernance collaborative et intégration des migrants – Le projet pilote de Victoriaville. Le blog du papa chercheur. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/snrp


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search