L’histoire méconnue de la présence afro-descendante au Québec : Qc History X Tour avec Webster

Dans le cadre du 19ème congrès de l’Association internationale pour la recherche interculturelle et du 2ème congrès de l’ÉDIQ, j’ai eu l’opportunité unique de participer à une visite guidée de Québec, offerte par une figure emblématique de la ville : Aly Ndiaye, plus connu sous le pseudonyme de Webster.

Retrouvez Webster LS sur son site : http://www.websterls.com/

Webster est un pionnier du mouvement hip-hop québécois, mais aussi un historien passionné. Ayant lui-même des racines sénégalaises et québécoises, il est particulièrement investi dans la recherche et la divulgation de l’histoire de la présence afro-descendante et de l’esclavage au Québec et au Canada depuis l’époque de la Nouvelle-France. Pour partager ces connaissances souvent méconnues, il a créé les tours Qc History X, une visite guidée unique de Québec.

Au cours de cette visite, j’ai pu découvrir des aspects largement ignorés de l’histoire de la ville. Par exemple, saviez-vous que le premier résident africain du Canada est arrivé à Québec en 1629 ? Il s’appelait Olivier Le Jeune et était alors âgé d’environ 8 ans. Ou encore, que le bourreau de la Nouvelle-France entre 1733 et 1743 était un Martiniquais esclavagisé nommé Mathieu Léveillé ?

De tels faits rappellent que l’esclavage n’était pas absent de la Nouvelle-France ou du régime anglais. En effet, plusieurs gouverneurs, intendants, militaires, marchands et membres du clergé possédaient des serviteurs noirs et autochtones qu’ils maintenaient en esclavage. Cette réalité complexe est souvent omise de nos livres d’histoire.

Mais grâce à des initiatives comme celles de Webster, nous pouvons revisiter l’histoire de Québec sous un angle différent. Le tour Qc History X nous conduit à travers les lieux emblématiques de la présence afrodescendante et africaine dans la Vieille Capitale, et met en lumière les événements marquants de cette histoire souvent oubliée.

C’est une expérience enrichissante pour tout chercheur, mais aussi pour toute personne curieuse d’en apprendre plus sur le passé multiculturel de Québec. Et pour le papa chercheur que je suis, c’est un bel exemple de comment la science peut sortir de la salle de conférence et s’immiscer dans la vie quotidienne, permettant de toucher un public plus large tout en offrant un nouvel éclairage sur notre histoire commune.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sebastien KEIFF (23 juin 2023). L’histoire méconnue de la présence afro-descendante au Québec : Qc History X Tour avec Webster. Le blog du papa chercheur. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/snrr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search