Radicale Festivité : Quand la science sociale plonge dans la fête

Hier, j’ai troqué mon chapeau de chercheur pour celui de “lifeguard observateur”. J’étais, pour la Saint-Jean-Baptiste, dans une fête organisée par Sol Zanetti et Catherine Dorion au Lac Simon, qui a rassemblé plus d’un millier de personnes. Et j’ai découvert un véritable laboratoire vivant d’un phénomène fascinant que je nomme la “radicale festivité”.

La radicale festivité, c’est quand des mouvements sociaux et politiques se retrouvent dans un environnement à la fois militant et décontracté, où l’on refait le monde entre deux plongeons, où l’on parle politique en rythme avec la musique. C’est un concept que je développe dans mes recherches, et hier, j’ai eu l’occasion de l’observer en action.

Et quelle action ! Entre les ateliers de réflexion, les débats spontanés et les danses effrénées, il régnait une atmosphère d’une densité intellectuelle et festive puissante. Ici, la politique n’était pas une corvée réservée aux élitistes, mais une célébration participative, une discussion ouverte à tous, une fête !

Mais cette radicale festivité ne serait rien sans l’incroyable travail des bénévoles. Leur organisation était à la fois détendue et méticuleuse, permettant à la fête de se dérouler en douceur tout en facilitant les échanges fructueux.

Pour le “papa chercheur” que je suis, cette expérience fut une leçon précieuse. Elle a montré que la radicale festivité est non seulement possible, mais qu’elle peut être un puissant moteur de changement social. Elle a également mis en lumière l’importance d’un cadre convivial et inclusif dans la mobilisation citoyenne.

La Saint-Jean-Baptiste au Lac Simon était donc plus qu’une simple fête, c’était une démonstration vivante de la façon dont la joie, l’inclusion et l’engagement politique peuvent s’entremêler pour créer un espace de dialogue et d’action.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Sebastien KEIFF (26 juin 2023). Radicale Festivité : Quand la science sociale plonge dans la fête. Le blog du papa chercheur. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/snrs


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search