Plongée dans la bureaucratie représentative active par l’extérieur : une évolution administrative en marche !

Aujourd’hui, je vous emmène dans les coulisses d’une nouvelle approche en matière de gouvernance publique, appelée la bureaucratie représentative active externe (EARB). Vous êtes prêts ? C’est parti !

Pourquoi on a besoin de changement

Imaginez une ville où les décisions administratives sont souvent prises en vase clos, sans impliquer les citoyens. Résultat ? Une méfiance grandissante et des politiques qui ne répondent pas suffisamment aux besoins réels. Face à des défis comme les inégalités sociales et la polarisation politique, nos systèmes traditionnels montrent leurs limites.

L’idée derrière l’EARB

L’EARB, c’est un peu comme si on fusionnait les meilleurs aspects de deux mondes : la participation citoyenne et la bureaucratie représentative. Plutôt que de simplement consulter les citoyens, on les intègre directement dans les processus décisionnels. Imaginez des groupes de travail composés de fonctionnaires et de citoyens de divers horizons, travaillant ensemble pour développer et mettre en œuvre des politiques publiques.

Une définition plus précise de l’EARB

La bureaucratie représentative active par l’extérieur (EARB) est un modèle de gouvernance publique qui vise à créer une administration plus ouverte, inclusive et collaborative. Elle repose sur deux piliers essentiels :

  1. Une bureaucratie représentative : il est important que les administrations publiques reflètent la diversité socio-démographique de la société qu’elles servent. Cela inclut des représentants issus de différents horizons ethniques, de genre, sociaux et économiques… Une telle diversité permet d’améliorer la légitimité des décisions administratives et de s’assurer que les politiques publiques répondent aux besoins variés de la population.
  2. Des pratiques participatives inclusives : l’EARB ne se contente pas de consulter les citoyens, elle les intègre directement dans le processus décisionnel. Les fonctionnaires, forts de leur expertise technique et administrative, travaillent en partenariat avec les citoyens, qui apportent leur expertise d’usage et leur expérience vécue. Cette collaboration permet de combiner des connaissances techniques pointues avec des perspectives pratiques issues du quotidien des citoyens.

En reconnaissant les compétences spécifiques de chaque groupe et en acceptant les limites de chacun, l’EARB propose une approche équilibrée. Elle ouvre la voie à des administrations publiques plus performantes, où les décisions sont prises de manière plus éclairée, légitime et efficace. L’EARB se situe au croisement de l’inclusion et de l’efficacité, offrant une nouvelle manière de concevoir la gouvernance publique.

Pourquoi ça marche

Ce qui rend l’EARB si prometteur, c’est son approche hybride. D’un côté, on conserve l’efficacité administrative, essentielle pour gérer les ressources et implémenter des politiques. De l’autre, on assure une inclusion active des citoyens, ce qui renforce la légitimité des décisions prises. En combinant ces deux approches, on obtient une gouvernance plus flexible, capable de répondre aux défis modernes.

Les implications pour l’avenir

En intégrant activement les citoyens, on ne fait pas que les consulter, on les fait participer pleinement. Cela pourrait améliorer la transparence, renforcer la confiance et, surtout, produire des politiques publiques qui reflètent vraiment les besoins de la population.

Pour aller plus loin

Si ce sujet vous passionne autant que moi, je vous invite à lire l’article complet que j’ai publié dans Administrative Theory & Praxis. Vous pouvez le consulter : https://doi.org/10.1080/10841806.2024.2331961



Citer ce billet
Sebastien KEIFF (2024, 16 mai). Plongée dans la bureaucratie représentative active par l’extérieur : une évolution administrative en marche ! Le blog du papa chercheur. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11oiu

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search